Les épargnants espagnols et italiens secoués par la crise

le 09/02/2012 L'AGEFI Hebdo

Poches trouées. Le tableau de bord de l’épargne de l’Observatoire européen de l’épargne (OEE) signale deux phénomènes ayant affecté les placements financiers des épargnants italiens et espagnols l’an dernier. Le premier, que l’OEE nomme « décumulation financière », indique que le taux de placements financiers est devenu négatif en Espagne au deuxième trimestre 2011 de -1 %. Ce « phénomène exceptionnel » signifie que les retraits d’épargne financière ont été supérieurs aux nouveaux placements. De leur côté, les ménages italiens se sont portés acquéreurs de 47 milliards d’euros au premier semestre 2011, dont 30 milliards de titres d’Etat. Mais au troisième trimestre, ils ont subi d’importantes moins-values sur leurs portefeuilles obligataires, se traduisant par une baisse de 40 milliards de leurs avoirs.

A lire aussi