Les entreprises confrontées à des tensions sur les marges bancaires

le 17/11/2011 L'AGEFI Hebdo

Plus cher. Les réponses des entreprises sur la situation de leur trésorerie (d’exploitation et globale) ne se sont pas détériorées en novembre et maintiennent un rythme élevé de dégradation, indique l’enquête menée conjointement par l’AFTE (Association française des trésoriers d’entreprise) et COE-Rexecode. Le solde des réponses sur l’évolution de la trésorerie globale reste très négatif. Le taux de change euro-dollar est jugé très pénalisant par les trésoriers, le solde d’opinion sur cette question atteignant un plus bas historique. Les entreprises font part de fortes tensions sur les marges bancaires sur les emprunts qu’elles négocient ; la moitié d’entre elles estiment que les marges augmentent. Un tel niveau « préexistait avant la faillite de Lehman Brothers en septembre 2008 », précise l’enquête.

A lire aussi