Les encours d’épargne salariale en baisse de 3,5 % en un an

le 03/05/2012 L'AGEFI Hebdo

Vents contraires. Les salariés continuent à marquer leur confiance dans l’épargne salariale, selon l’AFG (Association française de la gestion financière). Les versements sur les dispositifs d’épargne salariale ont atteint 16,3 milliards d’euros en 2011, en progression de 22,5 % par rapport à 2010, notamment grâce à l’augmentation du nombre de salariés équipés en plan d’épargne (PEE ou Perco). Mais parallèlement, le montant des rachats s’est établi à 11,3 milliards d’euros, portant les souscriptions nettes à 5 milliards d’euros. Les deux principaux cas de déblocages anticipés demeurent la cessation du contrat de travail, avec un montant moyen débloqué de près de 3.510 euros pour plus de 444.000 salariés, et l’achat de la résidence principale concernant près de 172.000 foyers. En définitive, les encours d’épargne salariale ont baissé de 3,5 % en un an, à 85,3 milliards d’euros, « en raison d’un effet de marché défavorable en partie compensé par le bon niveau de souscriptions nettes », commente l’AFG. Les fonds d’actionnariat représentent désormais 38 % des encours à comparer à 62 % pour les fonds diversifiés, qui ont mieux résisté à la baisse des marchés.

A lire aussi