Les encours des clients privés stagnent

le 07/04/2011 L'AGEFI Hebdo

« 2010 a été l’année du retournement. De nouveau, UBS (Wealth Management France, NDLR) gagne de l’argent, est en collecte positive et recrute », assure Thierry de Chambure, président du directoire d’UBS France. Il y a un an, ce dernier annonçait pourtant déjà le retour de flux nets positifs en 2009 (L’Agefi Hebdo du 18 février 2010). Difficile d’y voir clair, faute de données sur les rentrées. Le groupe suisse affiche également à Paris un niveau d’encours similaire à l’exercice précédent, avec 10 milliards d’euros gérés pour ses clients privés à fin 2010. L’entité française reste modeste au regard des actifs totaux de la gestion de fortune, qui atteignent 1.457 milliards de francs suisses (1.116 milliards d’euros). Elle souhaite néanmoins doubler ses actifs d’ici à 2015. Après un plan social et la fermeture de plusieurs bureaux en province en 2009, UBS WM affiche 240 collaborateurs en France.

A lire aussi