En pointe, Atic progresse à pas de géant

le 10/11/2011 L'AGEFI Hebdo

La mission des fonds souverains d’accompagner la stratégie de développement des Etats auxquels ils appartiennent est loin de se borner à une inscription théorique. Leur activité est d’autant plus dynamique et prospère que la vision politique de leur actionnaire est claire. L’expansion de Mubadala (photo) Development Company (Mubadala) au cours de ces dernières années en est l’un des cas d’école les plus marquants, avec le lancement en 2008 de la société d’investissement Atic (The Advanced Technology Investment Company) mandatée pour cibler les technologies de pointe. En tant qu’élément clé de diversification et de l’industrialisation de l’économie d’Abu Dhabi, explicitée officiellement par la « Vision 2030 » publiée par son gouvernement en 2008, le nouvel Atic a été, au cours du premier semestre 2011, le principal contributeur aux revenus de Mubadala. Surtout, ce nouvel investisseur a transformé le paysage de l’industrie de la fabrication de semi-conducteurs avec Globalfoundries, devenu, en à peine trois ans, l’un des trois premiers acteurs mondiaux de ce créneau, à la suite du rachat de la fonderie d’AMD en mars 2009.

A lire aussi