En attendant l'Espagne

le 16/12/2010 L'AGEFI Hebdo

Nul besoin d’être grand clerc pour deviner quand la dette souveraine espagnole sera mise sous pression par les marchés financiers. Il suffit de jeter un œil sur l’échéancier de la dette publique. Les tombées (arrivée à échéance de titres qu’il faut donc refinancer) et les coupons vont connaître trois pics dans l’année, soit autant de moments cruciaux pour l’Etat espagnol. En avril, mais aussi en juillet et en octobre, le refinancement de la dette espagnole dépassera les 20 milliards d’euros. Du stress en perspective donc pour Madrid et les Etats membres de la zone euro qui resteront autant tributaires des marchés que ces deux dernières années pour des fins de mois qui commencent de plus en plus tôt. Il est prévu un volume total d’émissions d’obligations souveraines en euros (tombées et nouvelles émissions) de 850 à 900 milliards d’euros. Ajoutons-y plus de 600 milliards d’euros de dettes bancaires à maturité et souhaitons-nous une bonne et heureuse année...

A lire aussi