Emissions de souverains en euros, des volumes revus à la baisse

le 14/04/2011 L'AGEFI Hebdo

Moins. Entre les plans de sauvetage de la Grèce, de l’Irlande et du Portugal et l’amélioration plus rapide que prévu de la situation des finances publiques en Europe du Nord, en particulier en Allemagne, les besoins de financement de la zone euro pour 2011 sont actuellement revus à la baisse. Pour les analystes de Crédit Agricole CIB, le niveau des émissions des onze plus grands émetteurs de la zone euro doit être abaissé de 115 milliards d’euros par rapport aux estimations de l’automne. Sans compter la disparition des émissions des pays « sauvés » par le Fonds européen de stabilité financière, l’amélioration est ramenée à 60 milliards. En net (le déficit uniquement hors refinancement des tombées), l’amélioration est de 150 milliards, un montant revu à 70 milliards sans la Grèce, le Portugal et l’Irlande. La Belgique, qui n’a toujours pas de gouvernement et qui demeure sous la menace d’une dégradation en juin par les agences de notation, avait levé fin mars 41 % de ses besoins de financement de l’année.

A lire aussi