Embellie pour les grandes gestions françaises

le 14/06/2012 L'AGEFI Hebdo

Les sociétés de gestion affiliées aux banques françaises semblent sur la voie de la rémission. Après deux années consécutives de décollecte, BNP Paribas Investment Partners a ainsi bouclé le premier trimestre 2012 avec une collecte nette de 7,8 milliards d’euros, portée par les fonds monétaires et les institutionnels. Une performance qui permet à la société de revendiquer le titre de « premier collecteur au niveau européen ». Ses concurrentes ne sont pas en reste. La collecte d’Amundi est ainsi ressortie à 5,6 milliards d’euros, malgré la poursuite des retraits dans les réseaux bancaires (-3,4 milliards d’euros). Seul Natixis Global Asset Management fait figure de mauvais élève, avec une décollecte de 2,2 milliards d’euros. Quant à la société Groupama Asset Management, qui ne publie pas de chiffres au premier trimestre, elle a enregistré ces dernières semaines les départs de son directeur de la gestion obligataire et de son chef économiste, selon nos informations.

A lire aussi