Efforts coordonnés pour la relance

le 21/03/2013 L'AGEFI Hebdo

Branle-bas de combat. Un yen qui se déprécie par rapport au dollar depuis septembre, une Bourse qui flambe depuis novembre, un plan de relance inédit en janvier puis, cerise sur le gateau, un objectif d'inflation fixé à 2 % par la Banque du Japon (BoJ) auquel les investisseurs croient... Est-ce seulement une affaire de communication ? Apparemment non. Les dernières données publiées ne traduisent pas encore une sortie de déflation mais certains signaux sont encourageants. « La distribution de crédit bancaire auprès des particuliers se redresse », observe Laetitia Baldeschi, stratégiste chez CPR Asset Management. Elle a progressé de 1,5 % en février par rapport à janvier, à comparer à un point bas de 0,2 % en mai dernier. Mais ce qui permet surtout d'anticiper une reprise de l'inflation sous-jacente est le fait que le gouvernement et la BoJ ne soient pas les seuls à s’y investir. Répondant favorablement à l'appel de Shinzo Abe, nombre de grandes entreprises sont en train d'augmenter les rémunérations de leurs salariés de façon notable. Parmi elles, Lawson, Toyota, Nissan, Honda, Seven & i Holdings, Family Mart....

A lire aussi