Echéancier politico-financier très lourd pour le Portugal

le 31/03/2011 L'AGEFI Hebdo

Echéances. Chute du gouvernement et démission du Premier ministre José Socrates, dégradation de la dette souveraine portuguaise par Fitch (à A-, perspective négative) et Standard & Poor’s (à BBB, perspective négative), grosses tombées obligataires à venir, rendement de l’emprunt d’Etat à 5 ans autour de 8,40 %, celui du 10 ans à 7,60 % (au 28 mars 2011) : la situation politique et financière du Portugal est telle que le pays devrait solliciter l’aide européenne ou internationale d’ici peu. Une première échéance obligataire se présente en avril d’un montant de 4,3 milliards d’euros. Une seconde de 4,9 milliards lui succédera en juin. Les analystes évaluent à 4 milliards d’euros la trésorerie actuelle de l’Etat portuguais. Quant aux élections législatives anticipées, elles pouraient se dérouler à la fin du mois de mai ou au cours de la première quinzaine de juin.

A lire aussi