Dialogue

le 31/05/2012 L'AGEFI Hebdo

Pierre Moscovici, ministre de l’Economie

« Pour nous [Français], les euro-obligations sont une idée forte, mais encore une fois, nous ne pouvons pas l’imposer » (21 mai 2012)

Olli Rehn, commissaire européen aux Affaires économiques et monétaires

« Une étude de faisabilité des euro-obligations doit être réalisée prochainement, idéalement avec une feuille de route à moyen-long terme... Elle devrait esquisser un approfondissement de l’intégration économique et budégtaire... » (22 mai 2012)

Maria Fekter, ministre des Finances autrichienne

A propos des euro-obligations : « Je ne veux pas sacrifier la notation de crédit de l’Autriche... Je ne veux pas voir l’Autriche régler des taux d’intérêt deux fois plus élevés que maintenant » (23 mai 2012)

A lire aussi