Dévastation en vue

le 17/03/2011 L'AGEFI Hebdo

A peine entamé le décompte des morts et des dégâts au Japon, dans l’attente de nouvelles secousses telluriques, sous la menace d’explosions en provenance des centrales nucléaires… que déjà, les pronostics allaient bon train sur les effets de la catastrophe pour l’industrie atomique, et - pourquoi s’arrêter en si bon chemin - pour notre champion national Areva. Les commentaires dans ce registre, émanant tant de financiers que de journaux, n’ont pas seulement manqué, dans leur hâte, à une certaine décence et cédé à une inévitable imprécision. Ils avaient surtout la faiblesse de relayer une étroitesse de vue qui amène l’humanité entière à se focaliser sur des cours de Bourse et des balances commerciales pendant que les problèmes de l’environnement, la survie même de la planète, sont ignorés.

A lire aussi