La deuxième LTRO de la BCE a eu plus de succès que la première

le 08/03/2012 L'AGEFI Hebdo

Boulimie. La Banque centrale européenne (BCE) a servi près de 530 milliards d’euros au terme de sa deuxième opération de refinancement à trois ans (LTRO) à taux réduit réalisée le 29 février dernier. Dans le haut de la fourchette des estimations du marché, le montant de cette allocation est supérieur aux 489 milliards alloués fin décembre. La hausse est encore plus marquée en termes de liquidité nette supplémentaire, c’est-à-dire en tenant compte des reports d’autres facilités vers cette ligne à 3 ans. En tout, la BCE aurait ajouté 314 milliards d’euros dans le système, à comparer à 193 milliards lors de l’opération de décembre, selon RBS. Le nombre de banques à avoir demandé des fonds a été de 800, dépassant nettement celui des 523 il y a deux mois. L’élargissement du bassin de collateral a sans doute permis à davantage de banques de petite ou moyenne taille d’accéder au refinancement à 3 ans. Reste à voir maintenant si l’objectif de la deuxième LTRO sera atteint. Tandis que la première a écarté le risque de faillite bancaire, la seconde doit permettre de relancer le financement de l’économie.

A lire aussi