La dette publique américaine traverse son plafond

le 19/05/2011 L'AGEFI Hebdo

Alerte. Cela devait arriver. Lundi 16 mai, la dette publique américaine a atteint une nouvelle fois son plafond d’autorisation - fixé cette fois à 14.294 milliards de dollars -, seuil au-delà duquel l’administration ne peut plus accroître sa dette nette sans l’autorisation du Congrès. Or la majorité républicaine de la Chambre des représentants refuse de relever ce plafond si l’administration de Barack Obama ne s’engage pas à une réduction considérable des dépenses. Pour sa part, le président des Etats-Unis estime qu’un éventuel refus du Congrès de relever la limite légale à l’endettement de l’Etat fédéral pourrait entraîner le pays dans une récession encore plus sévère que celle dont il vient de sortir. Selon Barack Obama, qui s’engage à réduire le déficit des finances publiques mais conteste le lien entre cette question et l’autorisation du relèvement du plafond de la dette, la perspective d’un blocage au Congrès « risque de faire redouter aux marchés financiers que les Etats-Unis n’honorent pas leur dette. Cela pourrait défaire le système financier tout entier ».

A lire aussi