Destins croisés pour Axa et Allianz

le 19/05/2011 L'AGEFI Hebdo

La gestion d’actifs connaît des trajectoires diamétralement opposées chez les deux premiers assureurs européens. De fait, les encours du pôle de gestion d’actifs d’Axa ont subi une nouvelle érosion à fin mars, reculant de 26 milliards depuis le 31 décembre 2010 pour atteindre 852 milliards d’euros au premier trimestre 2011. La faute à un effet de change défavorable, mais surtout à une forte décollecte (-13 milliards d’euros) chez ses filiales américaines AllianceBernstein (-11 milliards) et Axa Rosenberg (-2 milliards), mais aussi sur les fonds monétaires (-1 milliard). Des sorties qui n’ont pu être compensées par la collecte nette réalisée par Axa Framlington (+1 milliard d’euros) ou en fixed income (+2 milliards). On est bien loin des performances affichées par son concurrent Allianz. L’assureur allemand a réalisé une collecte nette de près de 14 milliards d’euros auprès de la clientèle externe au groupe. Seul bémol : ses actifs sous gestion pour compte de tiers ont diminué par rapport aux 1.164 milliards de fin décembre, ressortant à 1.138 milliards à fin mars.

A lire aussi