La désindustrialisation de la France n'est pas inexorable

le 27/09/2012 L'AGEFI Hebdo

Volontarisme. La désindustrialisation n'est pas un phénomène inéluctable que rien n'est en mesure d'arrêter, assure le cabinet Roland Berger qui met l'accent sur les leviers clés et les réformes structurelles pour renforcer les entreprises industrielles françaises, investir dans les secteurs d'avenir et, de la sorte, inverser la tendance actuelle. Alléger les charges sociales de 40 % sur le coût du travail des industries menacées, adopter des systèmes d'épargne temps ou des contrats flexi-sécurité, faciliter la reconfiguration des sites industriels... les propositions sont nombreuses. Le document rappelle que la part de l'industrie dans la valeur ajoutée représente 25 % en Allemagne (et 19 % de l'emploi total), mais 13 % en France (baisse de 5 points depuis 2000 et 13 % de l'emploi total).

A lire aussi