Déprime

le 13/02/2014 L'AGEFI Hebdo

Chaque année, les problèmes de santé mentale coûtent 70 milliards de livres à l’économie britannique, soit 4,5 % du PIB sous forme de perte de productivité, de paiements de prestations et de dépenses de santé, indique l’OCDE. Environ un million de bénéficiaires de l’allocation de remplacement de l’emploi (ESA) et autant de bénéficiaires de l’allocation de demandeur d’emploi (jobseeker’s allowance, JSA) et d’autres prestations « souffrent de troubles mentaux tels que l’anxiété et la dépression ». Ils sont 370.000 Britanniques à accéder au régime des prestations d’invalidité chaque année, proportion deux fois plus élevée que la moyenne de l’OCDE. Les mesures visant à relier les services de santé et les services de l’emploi vont dans le bon sens, note l’OCDE. Mais avec un taux de chômage de 7,1 % de la population active, le Royaume-Uni n’aurait-il pas cédé aux sirènes du transfert des chômeurs en invalides ?

A lire aussi