Dépressions

le 21/04/2011 L'AGEFI Hebdo

La passion des analystes américains pour les statistiques n’est plus à démontrer. Aucun thème ne leur échappe. Le Center for Disease Control and Prevention vient de passer au peigne fin 80 années d’activité économique, de hauts et de bas conjoncturels, pour les mettre en relation avec le taux de suicide aux Etats-Unis. Il en ressort que la corrélation suicides/récession fonctionne bien. Pendant la Grande Dépression, le taux de suicides a atteint 22 pour 100.000 personnes en 1932, soit le double du résultat de 2000, année d’économie prospère, nous dit l’étude publiée dans l’American Journal of Public Health. « Les problèmes économiques influencent la manière dont les individus se perçoivent et se projettent dans l’avenir. Ce sont aussi des facteurs de perturbation des relations familiales et amicales », conclut un des auteurs. Malheureusement, cette étude a été menée jusqu’en 2007 et ne nous dit rien sur les conséquences psychologiques de la crise actuelle sur les Américains.

A lire aussi