Centenaire de L'Agefi - Volet 4

« Les démagogues de l’antisémitisme »

le 17/03/2011 L'AGEFI Hebdo

Dès le printemps 1933, L’Agence économique et financière rapporte au jour le jour la prise en mains par les nazis de tous les leviers de la vie économique et financière allemande après la nomination d’Hitler comme chancelier ainsi que les premières mesures racistes contre les Juifs.

Le 1er avril 1933, une correspondance de Berlin rapporte ainsi que la société de distribution Karstadt, dont plusieurs magasins et filiales avaient dû être fermés temporairement à la suite des manifestations des nazis, publie un communiqué faisant connaître « qu’à la suite de démissions et de licenciements opérés (dans la direction), l’entreprise est à nouveau (…) une entreprise chrétienne »...

Dans les semaines qui suivent, ce sont les institutions financières qui sont visées par des mesures anti-juives : expulsions d’agents de change, limogeages de banquiers et de dirigeants d’entreprise, arrestations de journalistes, purge des organisations consulaires et des associations professionnelles sous les prétextes - imaginaires - les plus divers (sabotage économique, fraude fiscale, corruption…) et parfois même sans prétexte autre que l’origine juive des individus.

Ces persécutions inspirent à Charles Dumont (photo), un ancien ministre des Finances, l‘éditorial de l’édition du 5 avril 1933 dans lequel il dénonce : « Tout ce qui subsiste de l’âge des cavernes dans l’Homme d’aujourd’hui, les démagogues de l’antisémitisme savent le faire surgir et l’utiliser ».

A lire aussi