Dégradation en continu de la dette italienne

le 14/03/2013 L'AGEFI Hebdo

Instabilité. Fitch Ratings a dégradé la note souveraine de l’Etat italien de « A- » à « BBB+ » et l’a assortie d’une perspective négative. Raison invoquée : tout d’abord, l’activité économique avec un PIB en recul de 2,8 % à fin 2012. « La récession en Italie est l’une des plus profondes en Europe », indique Fitch. Ensuite l’instabilité politique : « Il est improbable qu’un nouveau gouvernement stable puisse être constitué dans les prochaines semaines. » A l’annonce de la dégradation, le 10 ans italien (BTP) s’est légèrement tendu à 4,65 %. Avant les élections des 24 et 25 février, il était de 4,40 %. Au lendemain du scrutin, il est monté jusqu’à 4,90 %. A noter que 74 % des Italiens souhaitent conserver l’euro (16 % pour le défaire), indique un sondage, et 69 % considèrent inopportune la tenue d’un référendum sur le sujet.

A lire aussi