Le déficit des régimes de retraites privés britanniques se creuse

le 18/04/2013 L'AGEFI Hebdo

Trou. Le déficit des régimes privés de retraite en Grande-Bretagne devrait augmenter de 100 milliards de livres en 2012 par rapport à 2011, selon les estimations réalisées par des actuaires de Buck Consultants ; et ce malgré la hausse des cours des actions et des titres de certains marchés obligataires. L’engouement marqué pour les obligations notées high yield (aux rendements supérieurs à ceux de la dette dite « sans risque ») a conduit à une diminution du rendement de la dette d’entreprise de bonne qualité, celle qui est utilisée pour le calcul des engagements de retraite par les entreprises... Or plus ce taux d’intérêt est bas, plus le passif prévisionnel est élevé. Selon JLT Pension Capital Strategies, les entreprises qui affichent le plus grand engagement de retraite (à fin 2012) sont Royal Dutch Shell, BT Group, Lloyds Banking Group, BP, Royal Bank of Scotland et BAE Systems.

A lire aussi