Une croissance atone fait perdre son « Aaa » au Royaume-Uni

le 28/02/2013 L'AGEFI Hebdo

Poussif. Moody’s a dégradé d’un cran la note de la Grande-Bretagne, la ramenant de « Aaa » à « Aa1 », tout en portant la perspective de négative à stable. Selon l’agence de notation, en raison de la croissance atone, le fardeau de la dette qui s’alourdira ne permettra pas d’enrayer la détérioration des comptes publics avant 2016. Pour leur part, S&P et Fitch ont placé la note britannique sous surveillance en vue d’un abaissement éventuel. Et pour cause, l’activité économique au Royaume-Uni peine à retrouver son élan. Selon l’estimation préliminaire du quatrième trimestre 2012, le PIB a reculé de 0,3 %, pénalisé par une tendance décevante dans l’industrie. Il pourrait croître modestement de 0,7 % en 2013, prévoit Natixis, retenant l’hypothèse d’une reprise très modeste des exportations et notant que « le Royaume-Uni subit une perte de compétitivité ».

A lire aussi