La crise des marchés financiers propulse l'or à un nouveau record

le 25/08/2011 L'AGEFI Hebdo

Planche de salut. C’est le grand bénéficiaire des brutales secousses estivales sur les marchés avec le franc suisse, le yen et les titres publics allemands et américains. Depuis le début de l’année, l’or a progressé de 33 % (1.890 dollars l’once), jouant plus que jamais son rôle de valeur refuge (safe haven). Pour les investisseurs, le métal jaune est même l’ultime valeur refuge, le franc suisse ou le yen pouvant faire l’objet d’interventions des autorités monétaires nationales pour enrayer leur appréciation face au dollar et à l’euro. Le marché de l’or est en constante progression et vient d’enregistrer dix années de hausse ininterrompue. Rien ne semble pouvoir enrayer son ascension. Les craintes d’une rechute en récession des économies développées, les problèmes politiques induits par l’endettement public des Etats européens et maintenant des Etats-Unis, tout concourt à une nouvelle hausse. Au début de l’été, le cabinet GFMS (Golds Fields Mineral Services) considérait que ce n’était qu’une question de semaines avant de voir l’or passer au-dessus des 1.900 dollars l’once. Seuls « des événements exceptionnellement spectaculaires pourraient le pousser au-dessus des 2.000 dollars », notait-il toutefois.

A lire aussi