Credit Suisse perd une manche face à Washington

le 15/09/2011 L'AGEFI Hebdo

Secret bancaire. Face aux pressions des Etats-Unis, Credit Suisse aurait livré les noms d’une demi-douzaine de ses conseillers soupçonnés d’aide à la fraude fiscale, selon la presse helvétique. La deuxième banque suisse a par ailleurs déclaré avoir livré à Washington des données « statistiques » sur les transactions touchant ses clients américains, pour répondre aux injonctions qui la visent, comme neuf autres de ses compatriotes. Jusqu’à présent, Credit Suisse a échappé au sort d’UBS, dont la réputation a été entachée par la dénonciation de milliers de clients américains. Désormais, la banque étudie la possibilité de retirer son activité gestion privée onshore (pour les résidents) des Etats-Unis, selon une note interne citée par le Handelszeitung. Elle voudrait se renforcer en Asie, notamment en gérant ses clients russes et latino-américains depuis Singapour.

A lire aussi