Le crédit aux entreprises reste atone

le 07/04/2011 L'AGEFI Hebdo

Encéphalogramme plat. Les entreprises françaises s’endettent avec parcimonie. La croissance de leur endettement a baissé en février à 3 % (contre 3,3 % en janvier), souligne la Banque de France. Ces taux de croissance restent encore très éloignés de ceux qui prévalaient au début de 2009. Ils se situaient alors entre 8 % et 10 %. Calculés en moyenne trimestrielle, les flux mensuels d’endettement (crédit + financement de marché) se sont élevés à 600 millions d’euros en février contre 800 millions en janvier et 2,4 milliards en décembre. « La reprise graduelle » des crédits aux entreprises se poursuit avec 1,6 milliard d’euros de flux. Depuis un an, la croissance du crédit oscille entre 0 et 2 %. La production de crédit était franchement négative en 2009, au plus fort de la crise économique et financière. L’encours brut du crédit aux entreprises atteint 782 milliards d’euros. Du côté de la dette de marché (un encours de 380 milliards d’euros), la Banque de France constate un net fléchissement de la croissance sur un an (6 % après 7,3 %).

A lire aussi