CPR Oblig 12 mois trouve des moteurs de performance

le 13/12/2012 L'AGEFI Hebdo

Par Frédérique Garrouste

Avec un horizon de placement à 12 mois, ce fonds se positionne à la périphérie du monétaire. Pour un objectif à Eonia capitalisé plus 40 points de base, la performance depuis un an s’établit à 2,33 % contre un Eonia à 0,27 %.

Premier moteur de performance, les titres d’émetteurs sont situés en bas de segment « investment grade », sur le « BBB- », voire en high yield sur du « BB ». « Le haut rendement à court terme recèle de la valeur actuellement, assure Eric Bertrand, directeur de la gestion taux et crédit chez CPR Asset Management. Le 'spread' sur un ‘BB-’ est 5,5 fois supérieur à celui d’un ‘BBB-’ sur des titres à 3 ans, alors que la probabilité de défaut est seulement 3,2 fois supérieure. »

Autres sources de rendement, l’Espagne et l’Italie offrent des opportunités sur les titres court terme souverains, bancaires et d’entreprises. La dette d’Etat espagnole rémunère ainsi l’investisseur avec un coupon de 1,70 % à 6 mois, contre seulement 0,36 % pour Telefonica par exemple. En outre, « les banques périphériques proposent parfois des instruments dont la rémunération augmente avec la durée de placement, qu’il s’agisse de 'puttables', vendus à plusieurs investisseurs, ou de 'dépôts à terme', structures de gré à gré, expose Eric Bertrand. Ces supports évitent les risques de hausse de prix et d’illiquidité  ».

Le risque de taux du portefeuille est en partie couvert : « Nous vendons des 'futures' sur les taux allemands à 2 ans, négatifs actuellement, ce qui nous semble excessif à terme », explique Eric Bertrand.

A lire aussi