La course d'obstacles

le 28/03/2013 L'AGEFI Hebdo

1er mars : entrée en vigueur des coupes automatiques dans les dépenses (sequestration) qui avaient été repoussées de trois mois lors de l’accord du 1er janvier sur le fiscal cliff.

27 mars : le continuing resolution (autorisations temporaires de dépenses approuvées par le Congrès l’année dernière) arrive à expiration. Le Sénat et la Chambre des représentants ont confirmé la prorogation de la procédure jusque fin septembre 2013. En cas d’échec du Congrès à trouver un accord, on aurait assisté à un shutdown, c’est-à-dire l’arrêt de programmes budgétaires non prioritaires, incluant du chômage partiel dans les rangs des fonctionnaires.

De mi-mars au 15 avril : discussions entre le Sénat, la Chambre des représentants et la Maison-Blanche sur l’élaboration du budget 2014 (l’exercice débutera le 1er octobre 2013). Ces dernières années, le Congrès n’est pas parvenu à voter le Budget fédéral.

19 mai : fin de la suspension temporaire du plafond de la dette publique issue de l’accord sur le fiscal cliff. Le Trésor peut tenir trois mois au-delà du nouveau plafond en puisant dans divers fonds publics.

29 juin : les coupes dans les dépenses prennent intégralement effet (fin de la période de grâce de 120 jours).

Août : le Trésor a épuisé les expédients pour se financer au-delà du plafond de la dette. Un accord sur le plafond doit être impérativement trouvé.

A lire aussi