Les cours du pétrole vont devoir composer avec le retour de l'Iran dans le marché

le 28/11/2013 L'AGEFI Hebdo

L'avenir des cours du brut (brent) est en question après l'accord conclu le 24 novembre à Genève entre l'Iran et l'Occident. Cet accord prévoit un allègement des sanctions occidentales contre une limitation de l'enrichissement d'uranium en Iran. Il doit permettre un retour en force du brut iranien sur le marché du pétrole, l’Iran étant un membre important de l'Opep (Organisation des pays exportateurs de pétrole). Les sanctions décidées ces deux dernières années ont fait tomber les exportations de pétrole iranien de 2,5 millions de barils/jour à environ 1 million de b/j. Téhéran aurait perdu 80 milliards de dollars de recettes pétrolières depuis le début de 2012.

A lire aussi