Courbes de taux écrasées dans le cœur de la zone euro

le 19/07/2012 L'AGEFI Hebdo

Aplat. Défiance ou confiance, crainte de la récession et de la déflation ou fuite vers la qualité et les actifs du cœur de la zone euro bien notés par les agences de notation ? Les souverains allemands, néerlandais et français se sont détendus au point de dégager des rendements négatifs sur la partie courte des courbes de taux. Sur la courbe française, les maturités à moins d'un an sont au voisinage de zéro, voire légèrement négatives. Pour les BTAN (bons à taux fixe), les rendements allaient de 0,05 % pour le 2 ans à 0,85 % pour le 5 ans le 16 juillet. A plus long terme, le rendement de l'OAT à 10 ans ressortait à 2,18 %. Le mouvement est encore plus prononcé pour les rendements allemands avec un 2 ans (Schatz) négatif à -0,05 %, un 5 ans (Bobl) à 0,28 % et un 10 ans (Bund) à 1,24 %. Pour les stratégistes de Morgan Stanley, ce mouvement d'ensemble sur la partie courte accompagné d'un aplatissement des courbes est la conséquence de la politique de taux zéro (Zirp) de la Banque centrale européenne (avec le taux de la facilité de dépôt à 0, lire ci-contre).

A lire aussi