La Cour des comptes prône l’indiciel

le 24/02/2011 L'AGEFI Hebdo

Très critique vis-à-vis du Fonds de réserve pour les retraites (FRR), la Cour des comptes dénonce en particulier, dans son rapport publié le 17 février, le recours à des gérants actifs aux dépens de gérants indiciels : « Cette option a été coûteuse, les mandats actifs étant rémunérés à hauteur de 18 points de base contre 3,6 points de base pour les mandats passifs », affirme-t-elle. Les sociétés de gestion prestataires du Fonds qui ont dû accepter de faibles rémunérations pour avoir l’honneur de le servir, après des appels d’offres très exigeants qui ont mobilisé tous les acteurs internationaux, apprécieront. D’autant plus que le président du directoire du FRR précise dans sa réponse que ces gérants ont surperformé leurs indices, générant un rendement supplémentaire net de frais de 145 millions d’euros sur la période considérée.

A lire aussi