La convertibilité au centre des débats

le 07/04/2011 L'AGEFI Hebdo

Wen Jiabao, Premier ministre chinois

« L’appréciation du renminbi devrait être un processus graduel, parce que nous devons tenir compte de son impact sur les entreprises chinoises et la situation de l’emploi » (14 mars 2011)

Jean-Claude Trichet, président de la Banque centrale européenne

« Un certain nombre de conditions sont probablement nécessaires pour que le renminbi ou une autre monnaie entre dans le droit de triage spécial. Et ces conditions, je pense, seraient la pleine convertibilité et un change flottant » (31 mars 2011)

Hu Xiaolian, sous-gouverneur de la Banque populaire de Chine

« La convertibilité du compte de capital en renminbi connaîtra une avancée importante au cours des cinq prochaines années » (11 mars 2011)

A lire aussi