La consommation des ménages chinois progresse

le 18/07/2013 L'AGEFI Hebdo

Sur les rails. Cette fois, le taux de croissance du PIB publié par le bureau national de la statistique chinois n’a pas surpris les économistes. Les tendances dévoilées sont conformes à la stratégie affichée de mettre l’accent sur le développement de la consommation tout en contrôlant les dépenses d’investissement. Le PIB a progressé de 7,6 % au premier semestre. La croissance a été de 7,7 % au premier trimestre et de 7,5 % au deuxième. Les 41 branches industrielles affichent une croissance annuelle de leur production de 9,6 % pour l’industrie lourde et de 8,4 % pour l’industrie légère. La production d’électricité a augmenté de 4,4 %, celle d’acier de 7,4 % ou celle de ciment de 7,4 %. Indicateur très suivi, la production d’énergie est faible par rapport à la croissance de la production de certains secteurs très consommateurs en énergie : « 

Soit la Chine a énormément diminué son intensité énergétique, soit les chiffres sont faux… », analyse Aurel BGC. L’investissement s’est accru de 20,1 % (soit 0,3 point de moins en un an), contribuant à hauteur de 4,1 points à la croissance du premier semestre. Les investissements dans les infrastructures ont progressé de 25,3 %. A l’opposé, les investissements directs des étrangers en Chine ont fortement diminué de 8,4 %. La consommation des ménages a augmenté de 11,4 % (soit 0,3 point de plus en un an), contribuant à hauteur de 3,4 points à la croissance du PIB au premier semestre.

A lire aussi