Les consommateurs français freinent leurs dépenses

le 03/10/2013 L'AGEFI Hebdo

Stagnant. Invitée surprise du PIB au deuxième trimestre (une croissance de 0,5 %), la consommation des ménages a connu des lendemains difficiles. Les dépenses des Français en biens ont baissé de 0,4 % en août, après avoir progressé de 0,4 % en juillet, indique l'Insee. Sur un an, elle baisse de 0,1 %. Le bon résultat du deuxième trimestre était dû pour une large part aux aléas climatiques et au mauvais temps (hausse exceptionnelle de la consommation d'énergie) et aux ventes automobiles (poste volatil). Anticipées par les économistes, ces évolutions leur font dire que la consommation devrait avoir une contribution négative à la croissance. Le PIB du troisième trimestre devrait ressortir autour de zéro, un peu au-dessus pour certains et un peu en dessous pour d'autres. Le retour de jours meilleurs n'est pas acquis.

A lire aussi