L'avis de... Thomas Lancereau, directeur de l'analyse des fonds chez Morningstar France

« Les commissions de surperformance ne sont pas symétriques »

le 22/03/2012 L'AGEFI Hebdo

Les commissions de surperformance vous semblent-elles pertinentes ?

Ces commissions sont malheureusement mal conçues. En effet, elles ne sont pas symétriques : si le gérant surperforme, le client paie la commission de surperformance ; mais si le fonds sous-performe, il n'est pas pénalisé puisqu'il perçoit tout de même les frais de gestion fixes. Il nous semblerait plus équitable que les frais de gestion fixes soient réduits en cas de sous-performance. Par ailleurs, il y a des progrès à faire quand au choix du niveau au-delà duquel la commission de surperformance est prélevée. En effet, la quasi-totalité des fonds alternatifs utilise un taux sans risque de type Libor comme référence, sans aucun rapport avec leur objectif de gestion. C'est un dispositif beaucoup trop favorable au fonds. Enfin, le mécanisme de high watermark est positif, mais il perd tout son sens lorsqu'il est remis à zéro tous les ans, comme le font certains produits.

A lire aussi