Le commerce mondial redécollera plus vite que prévu, selon HSBC

le 23/02/2012 L'AGEFI Hebdo

Montée en puissance. Lorsqu’il s’agit de prévoir l’évolution du commerce mondial d’ici à 2026, l’observatoire de HSBC, Trade Forecast, se montre plus optimiste encore qu’il ne l’était en octobre 2011, lors de sa précédente revue : « Malgré le climat actuel, la tendance générale pour le commerce international est positive avec une accélération de la croissance plus rapide que prévu, attendue désormais à partir de 2014 » et non à partir de 2015. Au cours des cinq prochaines années, les échanges commerciaux mondiaux devraient, selon HSBC, progresser à un taux annualisé de 3,8 % grâce à une reprise de l’économie mondiale plus rapide qu’attendu. Ensuite, entre 2017 et 2021, ils devraient augmenter à un taux annualisé de 6,2 %. Le commerce mondial devrait s’accroître de 86 % au cours des prochaines quinze années, estime ainsi HSBC. La perspective de la croissance du commerce français est moins rose. A peine inférieure à la moyenne mondiale dans les cinq ans à venir, l’écart devrait se creuser significativement à partir de 2017. Une grande partie des échanges commerciaux de l’Hexagone s’effectuent avec l’Union européenne et non avec les régions les plus dynamiques du monde que sont l’Amérique latine et l’Asie-Pacifique.

A lire aussi