Le Comité de Bâle assouplit le LCR à un mois

le 10/01/2013 L'AGEFI Hebdo

Souplesse. Les banques ont été entendues par le Comité de Bâle. Les gouverneurs de banques centrales et les superviseurs (GHOS) ont décidé le 6 janvier d'assouplir et d'étaler dans le temps le ratio de couverture de liquidité (LCR) à 30 jours, destiné à faire face à une crise de liquidité. La liste des actifs pris en compte pour le calcul du ratio est étendue aux actions, aux obligations d'entreprise notées jusqu'à « BBB- » et aux prêts immobiliers résidentiels titrisés (RMBS). Ces actifs subiront une décote de 25 % à 50 % et ne pourront pas représenter, après décote, plus de 15 % des actifs liquides de haute qualité (HQLA). L'entrée en application du LCR est allongée de quatre années à partir de 2015. Les banques devront respecter un LCR de 60 % en 2015, puis de 100 % en 2019. Le Comité va désormais étudier au cours des deux prochaines années l'autre ratio, le NSFR (net stable funding ratio) à un an.

A lire aussi