Une classe d'actifs à part entière

le 09/01/2014 L'AGEFI Hebdo

« Le marché de la dette 'corporate' émergente a doublé en trois ans, il s'agit désormais d'une véritable classe d'actifs globale suffisamment profonde pour gérer des portefeuilles bien diversifiés » , indique Mathias Neidert, directeur adjoint de la recherche chez Bfinance. Ainsi, l'indice JPM CEMBI représentatif du crédit émergent en dollars pèse 705 milliards de dollars (512 milliards d'euros) à fin novembre 2013, contre 582 milliards de dollars (423 milliards d'euros) pour l'indice JPM EMBI représentatif de la dette souveraine émergente. « Le crédit a dépassé le souverain en 2010. Mais le marché du crédit reste moins liquide que celui des souverains car il est constitué d'émissions de plus petite taille » , complète Roubesh Adaya, associé de Bfinance. L'indice JPM CEMBI dédié au crédit est aujourd'hui largement diversifié : il couvre 42 pays et 12 secteurs d'activité. Les nouvelles émissions ont atteint 335 milliards de dollars (243 milliards d'euros) en 2013 sur le crédit et le quasi-souverain. « L'univers du crédit émergent s'est considérablement amélioré en terme de notation ces dernières années » , précise Eric Pictet de Muzinich & Co, « le 'high yield' représentait la moitié du marché il y a dix ans, alors qu'il ne pèse plus que 27 % aujourd'hui » . Le profil de risque des fonds s'en trouve donc radicalement modifié. Côté performance, l'indice JPM CEMBI affiche une perte de 1,36 % en 2013 à fin novembre, après une hausse de 15,22 % en 2012.

A lire aussi