La City devrait perdre 33.000 emplois cette année

le 17/05/2012 L'AGEFI Hebdo

Dégraissage. A regarder les prévisions de l’emploi pour la place financière de Londres, la crise est loin d’être finie. Le Center for Economic Business and Research (CEBR), institut basé dans la capitale britannique, estime que 33.000 emplois pourraient disparaître cette année. Selon l’organisme de recherche, la plupart de ces suppressions de postes ont déjà eu lieu. Depuis l’origine de la crise financière, c’est de l’ordre de 100.000 emplois qui ont été détruits dans le secteur de la finance londonienne qui comptait en 2007 quelque 355.000 collaborateurs. La combinaison d’une demande faible, d’une régulation agressive, d’une fiscalité élevée et de la concurrence des centres financiers d’Extrême-Orient a entamé la position dominante de Londres, explique le CEBR.

A lire aussi