Ciseaux

le 16/05/2013 L'AGEFI Hebdo

Si certains investisseurs oublient facilement que le pouvoir en Chine est dans les mains du parti communiste, il est des habitudes qui ne se perdent pas. La censure officielle, symptomatique des systèmes de parti unique, qui a accompagné depuis leurs débuts dans les années 20 tous les PC de la planète, continue de commettre ses coupes à la machette. Le rapport Cyclope consacré aux matières premières, qui en est cette année à sa 27e édition, a une édition en anglais et depuis l'an dernier, une édition en chinois. Passée au tamis des censeurs chinois, cette édition a été expurgée des analyses géopoliques, en particulier les textes sur les révolutions arabes, laissant survivre uniquement les analyses beaucoup plus neutres consacrées aux marchés. On ne veut voir qu'une seule tête.

A lire aussi