Chypre, le Parlement valide le plan de sauvetage européen

le 09/05/2013 L'AGEFI Hebdo

Coup d’envoi. Les députés chypriotes ont adopté, mardi 30 avril - à une courte majorité de 29 voix contre 27 -, le plan de sauvetage prévoyant un prêt de 10 milliards d’euros accordé le 25 mars par ses bailleurs de fonds internationaux (le Fonds monétaire international et l’Union européenne) assorti de concessions drastiques. Le vote favorable du plan de renflouement n’était pas acquis d’avance, aucun parti ne possédant la majorité à la Chambre des représentants où siègent 56 députés. Chypre va désormais pouvoir accéder au prêt couvrant les besoins du gouvernement pour la période 2013-2016 (soit 7 milliards d’euros) et des recapitalisations bancaires dans le secteur coopératif (2,5 milliards d’euros). En échange, Chypre doit procéder à la mise en place d’une taxe sur les dépôts bancaires supérieurs à 100.000 euros, à des coupes dans les salaires et les retraites, ainsi qu’à des cessions d’actifs. Le gouvernement s’est aussi engagé à fermer la banque Laïki et à restructurer Bank of Cyprus.

A lire aussi