Le chômage va rester élevé dans les pays de l'OCDE

le 25/07/2013 L'AGEFI Hebdo

Cicatrices. Les taux de chômage rapportés à la population active ne reculeront que très légèrement et resteront à des niveaux élevés au cours des dix-huit prochains mois, indique l'OCDE*. En moyenne, le taux de chômage dans les 34 pays membres de la zone OCDE passera de 8 % en mai 2013 à 7,8 % fin 2014, ce qui représente 48 millions de chômeurs. Les écarts entre les pays vont se creuser. Aux Etats-Unis, le chômage baisserait de 7,6 % à 7 % et en Allemagne de 5,3 % à 5 %. En France, il devrait passer au-dessus de 11 %. L'OCDE constate que les jeunes en sont les principales victimes, le chômage de cette catégorie atteignant « 

des niveaux sans précedent dans de nombreux pays » : plus de 60 % en Grèce, 52 % en Afrique du Sud, 55 % en Espagne et environ 40 % en Italie. Pour certains, le plus dur est à venir. « Un nombre croissant de personnes ayant été longtemps au chômage pendant la crise risquent de perdre leurs droits aux allocations chômage et de devoir se contenter d'une aide sociale moins généreuse... Il sera peut-être nécessaire de renforcer les prestations de revenu minimum en particulier là où le chômage de longue durée reste trés élevé », note l'OCDE.

*Organisation de coopération et de développement économiques.

A lire aussi