Chômage en Europe, les disparités régionales sont très fortes

le 30/05/2013 L'AGEFI Hebdo

Grand écart. Les taux de chômage entre les régions qui composent l'Union européenne (UE) oscillent, selon des données à fin 2012, sur une échelle qui va de 2,5 % dans les régions autrichiennes de Salzbourg et du Tyrol à 38,5 % dans les régions (définition Eurostat) espagnoles de Ceuta et d'Andalousie, indique l'institut de statistiques européen. Quelque 53 régions (dont 22 allemandes et 9 autrichiennes) sur un total de 270 affichaient un taux de chômage inférieur à 5,2 % de la population active, soit la moitié du taux moyen de l'UE. A l'opposé, 25 régions ont un taux supérieur à 20,8 %, soit le double du taux moyen : 11 en Espagne, 10 en Grèce et 4 départements d'outre-mer français. Chez les moins de 25 ans, le chômage est quasi inexistant dans quelques régions autrichiennes et allemandes ; en revanche, il grimpe à 72,5 % en Macédoine occidentale (Grèce) et à 70 % dans la région de Ceuta et à 62 % aux Canaries (Espagne). Le chômage de longue durée (plus d'un an) atteint une moyenne de 44,6 % dans l'UE. La France se distingue avec les trois premières places pour les régions les plus touchées : 80,3 % en Guadeloupe, 74,7 % en Guyane et 72,9 % en Martinique.

A lire aussi