Changement de guichet

le 10/10/2013 L'AGEFI Hebdo

« Peut-être que oui, peut-être que non ». Lorsque l’on a demandé à Dominique Strauss-Kahn, fraîchement nommé en septembre conseiller économique de la Serbie, s’il allait inciter le gouvernement serbe à contacter le FMI pour ses problèmes de dette, l’ancien patron du Fonds monétaire international a été pour le moins évasif. Selon le Financial Times, c’est vers les Emirats Arabes Unis que la Serbie va se tourner pour trouver les 2 à 3 milliards qui lui manquent. Et ce n’est pas si étonnant. En février 2013, selon le Courrier des Balkans, le vice-Premier ministre serbe Aleksandar Vui était revenu d’Abu Dhabi avec en poche un accord bilatéral incluant plusieurs milliards de dollars d’investissements. Rien de bien neuf en l’occurrence puisque les bonnes relations entre Belgrade et les Emirats remontent au maréchal Tito ! Pourquoi s’embêter dans ces conditions à faire la queue au guichet du FMI ? En savoir plus : http://w1p.fr/138368

A lire aussi