Les centres offshore, réceptacle des IDE européens

le 20/06/2013 L'AGEFI Hebdo

Afflux. Les investissements directs étrangers (IDE) de l'Union européenne à 27 dans le reste du monde ont atteint 171 milliards d'euros en 2012, indique Eurostat. Les investissements en provenance du reste du monde dans l'UE27 ont été de 159 milliards. Pour la seule zone euro, les flux entrants d'IDE se sont élevés à 238 milliards pour un montant de flux sortants de 193 milliards d'euros. La première destination des flux sortants de l'UE sont les centres financiers offshore (CFO) qui ont reçu 18 milliards d'euros l'an dernier. Un solde faible si l'on s'en tient aux principaux pourvoyeurs : le Luxembourg (26 milliards) et le Royaume-Uni (22,2 milliards) sont de très grands fournisseurs de fonds aux CFO, loin devant l'Irlande et les Pays-Bas. Les autres réceptacles des IDE sont dans l'ordre : le Canada et l'Inde (16 milliards chacun), les Etats-Unis (15 milliards) puis la Chine (10 milliards). En ce qui concerne la provenance des IDE en Europe, les Etats-Unis obtiennent un solde de 99 milliards l'an dernier avec l'UE (pour un total de 158 milliards, soit 60 %) et de 95 milliards avec la zone euro (pour un total de 193 milliards). La majeure partie des IDE américains sur le Vieux Continent s'est concentrée au Luxembourg pour 72 milliards d'euros ; le Canada obtenant aussi un solde positif (13,4 milliards) avec le Grand-Duché. Ce qui n'est pas le cas de la Suisse qui a « désinvesti » la place luxembourgeoise pour quelque 21 milliards d'euros l'an dernier.

A lire aussi