La Bundesbank créditrice de l’Eurosystème

le 24/11/2011 L'AGEFI Hebdo

Flux. Les créances de la Bundesbank sur l’Eurosystème résultant du règlement des paiements transfrontaliers par le système Target 2 (Trans-European Automated Real-Time Gross Settlement Express Transfer System) ont atteint 465 milliards d’euros en octobre, contre 30 milliards en décembre 2005, selon des données collectées par Eric Dor, directeur de la recherche de l’Ieseg School of Management. En contrepartie, les dettes des banques centrales irlandaise, espagnole et grecque envers l’Eurosystème se sont élevées respectivement à 118, 108 et 101 milliards d’euros. En juin, le président de l’institut IFO, Hans-Werner Sinn, a lancé une polémique en affirmant que les déséquilibres croissants du système équivalaient à un sauvetage par la Bundesbank des pays périphériques. La Banque centrale européenne (BCE) a répondu dans son bulletin mensuel d’octobre que le risque naturel de contrepartie associé aux opérations de financement de l’Eurosystème était partagé par ses membres en fonction de leurs parts dans le capital de la BCE, et non de leurs positions liées à Target 2.

A lire aussi