Le budget de la Russie de plus en plus dépendant des cours du pétrole

le 08/03/2012 L'AGEFI Hebdo

Dilemme. Le nouveau président russe, Vladimir Poutine, aura plusieurs défis à relever afin de poursuivre le développement économique de la Russie, notamment en matière de politique fiscale. La hausse des dépenses publiques (de 21,6 % du PIB en 2012, contre 20,7 % en 2011) à l’ordre du jour est en train d’aggraver la dépendance du budget au pétrole. Afin de l’équilibrer, il faut, selon les calculs de Natixis, que le cours du pétrole atteigne 123 dollars cette année et 133 dollars en 2013. En effet, le gouvernement anticipe une réduction des recettes fiscales (19,5 % du PIB en 2014, à comparer à 20,7 % en 2011), expliquée par le repli des volumes d’exportations de matières premières. L’une des façons de les restimuler serait de mettre en place une fiscalité incitant les grands groupes pétroliers russes à accroître leur capacité de production.

A lire aussi