Un budget d’urgence pour la reconstruction japonaise d’ici à fin avril

le 31/03/2011 L'AGEFI Hebdo

Secours. S’il est toujours impossible de chiffrer précisément l’ampleur des dégâts liés au séisme suivi du tsunami et des accidents nucléaires de la centrale de Fukushima-Daiichi, le gouvernement japonais souhaite que son premier budget d’urgence soit prêt d’ici à fin avril. Son financement ne dépendrait pas exclusivement de nouveaux emprunts, selon le Ministère des Finances. Par ailleurs, le projet de réduire l’impôt sur les sociétés de cinq points de pourcentage pour l’année fiscale qui démarrera en avril pourrait être reconsidéré compte tenu des besoins financiers pour la reconstruction. Une telle réduction réduirait la collecte de recettes fiscales de quelques 430 milliards de yens (3,745 milliards d’euros). L’abandon éventuel de ce projet, qui devait initialement servir à encourager les embauches et les investissements, n’a pas été critiqué par le Keidanren (syndicat patronal).

A lire aussi