Bruxelles soupçonne une entente sur les prix du pétrole

le 23/05/2013 L'AGEFI Hebdo

Raids. La Commission européenne a mené des inspections dans les bureaux de Royal Dutch Shell, BP et Statoil, soupçonnés d’entente sur les prix de certains produits comme le pétrole brut communiqués à l’agence Platts (filiale de McGraw-Hill), également visée. Elle les suspecte de lui avoir transmis des prix faussés afin de manipuler les cours, et d’avoir empêché d’autres compagnies de participer au processus de formation des prix de référence (benchmarks). Ces derniers, comme le Dated Brent de Platts, sont utilisés dans 70 % à 80 % du commerce mondial de pétrole, par les Bourses de futures comme ICE, et dans les contrats de partage de production entre Etats et compagnies pétrolières. Ces inspections interviennent après que Iosco (International Organization of Securities Commissions) a renoncé en octobre à un encadrement strict des agences comme Platts et Argus.

A lire aussi