BROKERS CA Cheuvreux est le courtier européen préféré des gérants ISR

le 15/09/2011 L'AGEFI Hebdo

Plus de 400 professionnels interrogés

Pour sa neuvième édition, l’étude Thomson Reuters Extel/UKSIF*, qui désigne les brokerspréférés des gérants d’actifs européens ayant une politique d’investissement socialement responsable (ISR), représente la perception de 400 professionnels (dans 209 sociétés de gestion notamment) interrogés entre le 5 mars et le 3 juin dans 23 pays. Leurs votes ont été pondérés en tenant compte du volume de commissions allouées par chacun d’eux à leurs courtiers.

CA Cheuvreux devant

CA Cheuvreux décroche encore cette année la première place sur le seul critère des commissions versées par les principaux gérants ISR. D’un point de vue qualitatif, le courtier du groupe Crédit Agricole figure, avec les équipes de Stéphane Voisin, parmi les cinq premiers de tous les classements de recherches présentés. Il devance, au global, les équipes de Bank of America-Merrill Lynch - première en recherche ISR générale avec plus de 15 % des votes (notamment grâce à l’analyste Sarj Nahal) - et HSBC - première en recherche sur les énergies renouvelables (12 %) et changements climatiques (24 %).

En quatrième position, les équipes de Citi remportent les recherches thématiques (avec 12 % des votes) juste devant UBS, également cinquième du classement général. Avec Oddo Securities, un autre courtier français est reconnu pour sa recherche sur les questions de gouvernance (l’analyste Jean-Philippe Desmartin devance de peu Robert Walker de CA Cheuvreux dans les classements individuels).

Henderson pour la gestion ISR

Cette étude sur l’ISR est l’occasion de faire un petit tour des sociétés de gestion, qui représentent plus de 57 milliards d’euros de fonds actions ISR selon Thomson Reuters, avec près de 3 milliards rien que pour Pictet Funds SA. Henderson GI est cependant la mieux notée par la communauté interrogée. Autres conclusions : la France serait le pays le plus représenté dans les gestions ISR, qui, par ailleurs, estiment pour 84 % qu’elles vont accroître leurs allocations ISR dans l’année à venir.

Enfin, ce vote permet d’évaluer la communication ISR des sociétés émettrices : le laboratoire pharmaceutique Glaxo gagne cette année (devant Nestlé) ; Total, EDF et Alstom font partie des mauvais élèves.

*UK Sustainable Investment and Finance Association

A lire aussi