Boom des transferts d’argent aux pays en développement

le 02/05/2013 L'AGEFI Hebdo

Florissant. Les transferts d’argent provenant des expatriés sont une manne qui n’en finit pas de croître. Evalués à 401 milliards de dollars en 2012 (contre 316 milliards en 2009), ces versements aux pays en voie de développement sont « une ressource clé de leur économie, dépassant largement les aides au développement officielles, la dette privée ou les portefeuilles en actions », selon la Banque mondiale. Leur croissance a certes ralenti à 5,3 % en 2012 (à comparer à 11,5 % en 2011), mais elle devrait à nouveau s’accélérer à 6,7 % en 2013 puis à 9,5 % en 2014, selon les projections de la Banque mondiale. Celle-ci estime d’ailleurs que les transferts des expatriés pourraient atteindre 515 milliards de dollars en 2015. L’Inde, la Chine, les Philippines et le Mexique en sont pour l’heure les plus grands destinataires.

A lire aussi